06 avril 2009

Yarraville, Australie

Alors depuis maintenant plus de deux mois je vis a Melbourne, ou plus exactement a Yarraville, dans la banlieue quoi.
Il faut donc savoir que la ville en elle-meme est franchement minuscule, a pieds c'est reglé en 10 minutes (en comptant large), et que la banlieue est constituée de "villages" construits en fonction des arrets de train.
Bon, il se trouve que celui ou j'ai élu domicile est la capitale gay de Melbourne, et que pour une raison que je ne m'explique pas, tous les couples hétéros ont des gosses de moins de six ans ou sont a moins de deux mois du terme de la grossesse.
Je travaille dans un petit restaurant du quartier, et c'est assez pénible de devoir slalomer entre les poussettes pour accéder aux toilettes, de sans arret faire attention aux gamins qui bougent dans tous les sens (ah oui, les australiens sont les enfants les plus mal elevés que j'ai jamais vu, un truc de fou...), et de faire comme si de rien n'était quand il y a 5 femmes qui sortent leur sein pour nourrir leur gosse, sans demander si ca gene.
Et oui ca me gene, bordel!
Au cas ou ca ne serait pas clair je déteste les enfants, a part lorsqu'ils sont bien élevés et intelligents, ce qui revient a dire que je déteste tous les enfants (sauf le fils de ma copine Puce, lui il est grave cool), tous sauf un en fait.
Bref, a part ce détail, Yarraville est l'endroit le plus agréable ou j'ai jamais vécu.
Sur une petite rue principale et quatre minuscules perpendiculaires sont concentrés deux supermarchés, un cinéma art déco (magnifique, avec de grands sieges en velour et du popcorn pas cher), des banques, des agences immobilieres, et des salons de coiffures, boutiques de fringues, restaurants, fast foods et pubs a ne plus savoir ou donner ses thunes.
Au bout de ma rue j'ai meme un pub de travestis/transexuels qui organise des soirées "dog day out", ou les gens ramenent leur chien au pub.
Ce "village" est d'ailleurs la destination d'une énorme frange de la population de la région qui veut passer une bonne journée le samedi ou dimanche.

Il faut bien le dire, on a eu un coup de chance de taré quand on a trouvé cette maison...
On voulait juste une chambre pas chere (oui je fais ce voyage avec mon copain), et pas trop loin du centre ville.
Et on a trouvé cette grande chambre, dans une immense maison victorienne (on a meme deux salons et la cuisine est plus grande que le studio que j'avais a Nice...), a 2 minutes de la gare, 1 minute de mon taffe, pour $200 par semaine, c'est a dire vraiment pas cher.
D'ailleurs je gagne $17,5 de l'heure, taxés a seulement 10%, je sais pas si en France on peut immaginer un tel confort de vie, en étant serveuse je le rappelle.
Enfin faites le calcule, mais j'oscille entre 20 et 32 heures par semaine, ce qui me suffit pour mettre de coté la moitié de mon salaire, et profiter du reste en me faisant pas mal plaisir...
A Nice le seul boulot qui m'ait permit d'en faire autant c'était flyer pour une boite de putes (je voulais dire streap teaseuses excusez moi mes doigts ont derapé) en rollers dans les rues pleines de racailles, de 17h30 a minuit voire 2h du matin... Au black bien sur...
Ca m'a permis de faire ma premiere licence, de rencontrer mes meilleures amies, mais c'était franchement horrible... Mais putain ici je suis meme pas a plein temps! Quand je pense a toutes les embrouilles qu'on a eu a cette epoque, a Yarraville l'insécurité ca n'existe pas.
Ah non pardon, fait rarissime, le restaurant ou je travaille s'est fait cambriolé la nuit de la Saint Patrick, c'est a dire il y a quelques semaines.
Quand on est arrivé il manquait: la caisse, deux bieres, 1 kilo de bacon, 1 paquet de saussisses, 2 oeufs et quelques allumettes.
Les mecs se sont fait un barbeque dans la cuisine avant de se barrer.
Voila pour les faits divers du quartier, avec les chats disparus et les alliacnces retrouvées.
Enfin, je suis triste de partir bientot, j'ai déja mes petites habitudes ici...
Je fais mon jogging matinal autour des petites maisons toutes différentes les unes des autres, je m'achete un cookie chez Heather pour etre certaine de reprendre les 20 calories perdues en courant, je prend mon café a l'Alfa, j'achete mes tickets de train au kioske pour parler 2 secondes avec la vendeuse, je vais a Village Idiom pour voir quels tee shirts bizarres ils ont cette semaine...
Non, ca va beaucoup me manquer tout ca.

Et a part ca...

Le dernier film que j'ai vu: "Knowing" de Alex Proyas avec Nicolas Cage.
Je m'attendais a me faire bien chier mais pas du tout, j'ai beaucoup aimé, meme si j'ai trouvé le dénouement de l'histoire des hommes bizarres facile et un peu con, c'était tres sympa... Enfin la tramme principale est vraiment pas mal quoi.

Le dernier livre que j'ai lu: "Romeo and Juliet" de Shakespeare.
Apres avoir bien aimé "The King Lear" et adoré "Othello", j'étais un peu décue. En gros il n'y a que la fin qui m'ait vraiment plu, le reste moins. Mais bon, c'est tellement bien écrit, je vais quand meme pas critiquer Shakespeare bordel!

Dans le prochain article je vous raconterai comment c'est trop cool Fitzroy et St Kilda!

Posté par ergodyne à 03:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Yarraville, Australie

Nouveau commentaire